Prévention de la MPOC et éviter sa récurrence |

La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une maladie que certaines personnes peuvent craindre. Surtout parce que cette maladie ne se guérit pas et peut s'aggraver à tout moment. C'est pourquoi la prévention de la MPOC doit être faite. Cependant, que se passe-t-il si vous souffrez déjà de MPOC ? Ne désespérez pas, car il existe différentes façons d'empêcher votre MPOC de rechuter ou de s'aggraver. Découvrez la critique complète ci-dessous.

Les principales étapes pour prévenir la BPCO

La meilleure mesure de prévention est d'éviter la principale cause de la MPOC, à savoir le tabagisme. Si vous ne voulez pas avoir de MPOC, ne fumez jamais et n'arrêtez jamais cette habitude immédiatement. Discutez de la meilleure façon d'arrêter de fumer avec un professionnel de la santé.

Cité par l'American Thoracic Society, le tabagisme peut endommager presque tous les organes du corps. C'est pourquoi, non seulement la principale cause de la MPOC, cette habitude peut également causer diverses autres maladies et réduire l'état de santé général d'une personne.

En plus d'arrêter de fumer, il est également conseillé d'éviter les irritants pouvant causer la MPOC, tels que la pollution de l'air, les vapeurs chimiques et la poussière. Il faut aussi éviter les fumeurs pour ne pas inhaler la fumée.

Comment prévenir la récidive de la BPCO ?

Si vous avez déjà reçu un diagnostic de MPOC, tous les traitements que vous prenez visent généralement à soulager les symptômes de la MPOC, à prévenir les complications de la MPOC et à empêcher la maladie de rechuter facilement.

Les personnes atteintes d'une maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) souffrent souvent : poussées ou aggravation. Il s'agit d'une condition où leurs symptômes réapparaissent pour être pires que d'habitude. Cette condition les rend également plus sensibles aux infections. Les personnes atteintes de MPOC ont besoin d'un traitement pour faire face poussées avec aide médicale.

Flambées ce qui se produit souvent fait que l'état du patient se développe plus rapidement. Heureusement, la prévention de la récidive de la MPOC est possible.

Vous pouvez prévenir la récurrence de la MPOC en adoptant de saines habitudes de vie. Voici quelques conseils pour vivre un style de vie pour les personnes atteintes de MPOC qui peuvent être des mesures préventives : poussées :

1. Arrêtez de fumer

Mesures de précaution poussées le premier est d'arrêter la cause principale de la MPOC. Le tabagisme est une cause majeure de bronchite et d'emphysème, les deux maladies qui causent la MPOC. Si vous fumez et que vous n'avez pas arrêté de fumer, il est très important d'arrêter immédiatement cette habitude.

Si vous n'avez jamais fumé, ne commencez pas. Si vous fumez, vous devriez arrêter car fumer peut aggraver la MPOC. Même si vous avez déjà fumé, arrêter de fumer peut aider à ralentir la progression de la MPOC et à limiter les dommages pulmonaires.

Le risque de fumer s'applique également aux fumeurs passifs. Selon l'Organisation mondiale de la santé, l'OMS, 10 % des décès liés au tabagisme sont dus à la fumée de cigarette.

2. Comprenez votre état

Reconnaître les signes poussées, Les exacerbations, c'est-à-dire l'aggravation des symptômes de la MPOC, peuvent être un moyen d'empêcher la récurrence de la MPOC de s'aggraver. Prenez l'habitude de connaître l'endroit le plus proche que vous pouvez visiter si à tout moment vous avez des difficultés à respirer. Enregistrer le numéro de téléphone d'un médecin ou d'une autre personne la plus proche pour obtenir de l'aide est également une préparation intelligente.

Des examens réguliers peuvent également vous aider à anticiper les symptômes de la MPOC qui peuvent apparaître. Informez votre médecin si vous présentez des symptômes nouveaux ou qui s'aggravent, comme de la fièvre.

Ayez toujours sur vous une liste d'amis ou de membres de votre famille qui peuvent être contactés si vous devez être emmené à l'hôpital. Ayez toujours sur vous les indications de la clinique ou de l'hôpital le plus proche. Vous devriez également prendre une liste de tous les médicaments que vous prenez et la remettre à votre médecin qui pourrait avoir besoin de fournir une assistance médicale d'urgence.

3. Gardez l'air propre dans votre environnement

Une autre façon de prévenir la récurrence de la MPOC est d'éviter les endroits pollués, comme la fumée de cigarette. La fumée de cigarette peut endommager davantage les poumons. D'autres types de pollution de l'air, tels que les gaz d'échappement des véhicules ou les déchets d'usine, peuvent également irriter vos poumons.

Si vous habitez près d'une usine et que la qualité de l'air est mauvaise, assurez-vous que l'air de votre pièce est propre. Mesures de précaution poussées MPOC que vous pouvez faire est d'utiliser Air à particules à haute efficacité (HEPA) filtres.

Le filtre peut filtrer jusqu'à 99 % des polluants de l'air intérieur. Un autre conseil sain pour la MPOC pour améliorer la qualité de l'air intérieur est de se débarrasser du tapis et de nettoyer la pièce avec des produits écologiques ou avec des nettoyants naturels comme l'eau et le savon, le bicarbonate de soude et le vinaigre.

4. Connaissez votre histoire familiale

La BPCO peut être causée par des facteurs génétiques. Si tel est le cas, votre famille court un risque plus élevé de BPCO, surtout s'il y a des membres de la famille qui ont eu une BPCO. Si c'est le cas, vous devriez faire vérifier votre famille pour le « gène de la MPOC ». Par mesure de précaution, vous pouvez faire un test sanguin pour montrer si vous êtes porteur du gène de la BPCO.

5. Faites-vous vacciner

La grippe et le rhume sont fréquents et ne nécessitent pas de traitement particulier. Cependant, pour les personnes atteintes de MPOC, cela peut aggraver l'état de vos voies respiratoires déjà compromises.

Si vous souffrez de MPOC, vous devez vous protéger en vous faisant régulièrement vacciner contre la grippe chaque année. De cette façon, vous réduirez votre risque de contracter la grippe.

6. Mangez des aliments riches en nutriments

Parfois, les personnes atteintes de MPOC avancée ne reçoivent pas les nutriments dont elles ont besoin pour rester en bonne santé. Cela pourrait être dû à une diminution de l'appétit ou à un essoufflement qui se produit lorsque vous mangez ou après avoir mangé.

En fait, consommer des aliments nutritifs et éviter les tabous peut aider votre état de santé à s'améliorer. C'est également l'une des étapes pour empêcher vos symptômes de BPCO de rechuter.

Le mode de vie que vous pouvez adopter pour prévenir la récurrence de la MPOC consiste à manger de plus petites portions et plus souvent, vous pourrez peut-être aider à surmonter ce problème. Votre médecin peut également vous recommander des suppléments nutritionnels pour s'assurer que vous obtenez les nutriments essentiels dont vous avez besoin.

7. Maintenir la forme physique

Bien que les personnes souffrant de MPOC souffrent souvent et facilement d'essoufflement, cela ne signifie pas qu'elles ne peuvent pas du tout faire d'exercice. En fait, les personnes atteintes de MPOC sont encouragées à continuer à faire de l'exercice et à exercer leurs muscles respiratoires. La clé de l'exercice pour les personnes atteintes de MPOC est de ne pas être trop lourd ou trop léger.

En plus de renforcer les muscles respiratoires, vous avez également besoin d'exercices pour brûler les graisses afin que votre poids soit maintenu et qu'il ne cause pas de nouveaux problèmes, tels que l'obésité.

8. Gérer le stress

Les personnes vivant avec une maladie invalidante, comme la MPOC, souffrent parfois d'anxiété, de stress ou de dépression . C'est pourquoi la gestion du stress des personnes atteintes de MPOC est importante. Si le stress interfère avec vos habitudes de sommeil, suivez ces conseils spéciaux sur le sommeil profond pour les personnes atteintes de MPOC.

Vous pouvez commencer à gérer le stress en discutant de tout problème émotionnel avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé. Ne le gardez pas seul car il ne fait pas partie des comportements d'une vie saine.

Consulter un médecin peut être un moyen de soulager l'anxiété ou la dépression qui vous retient. Les professionnels de la santé peuvent vous prescrire des médicaments pour vous aider à gérer et à prévenir la dépression liée à la MPOC.

9. Obtenez le soutien de votre famille et de vos amis

La famille et les amis sont de précieuses sources d'aide. Les membres de la famille et les proches ont besoin de soutien en tout temps, surtout si votre traitement de la MPOC nécessite une oxygénothérapie. La présence de la personne la plus proche est également importante lorsque les personnes atteintes de MPOC se rendent à divers endroits.

L'utilisation d'oxygène portable en public peut être difficile à gérer car c'est un signe clair que vous avez cette condition. Par conséquent, la présence d'autres personnes est très importante pour vous aider à traiter votre MPOC.

Avec un mode de vie sain et de bonnes habitudes que vous adoptez, votre corps deviendra plus en forme et plus fort pour mieux faire face aux symptômes de la MPOC, ou même prendre des mesures préventives.

Messages r├ęcents