Vous respirez fréquemment de la poussière ? C'est dangereux pour votre souffle

La poussière peut être trouvée n'importe où, des particules produites dans le processus d'érosion dans la nature, au pollen des plantes, à la pollution due à la combustion. L'exposition à la poussière dans la vie quotidienne est souvent difficile à éviter. Eh bien, le corps humain dispose de divers systèmes de défense pour conjurer les dangers de l'inhalation de poussière. Cependant, lorsque la poussière est inhalée de façon continue ou en excès, vous risquez de développer des problèmes respiratoires.

Les types de particules de poussière que vous devez connaître

La poussière est le type de pollution atmosphérique le plus courant et peut provenir de diverses sources. Il y a de la poussière que l'on peut voir à l'œil nu, d'autres non.

L'OMS classe plusieurs types de poussières en fonction de leur taille. Le type de poussière que vous voyez habituellement s'accumuler sur les surfaces des meubles de maison est un polluant.

La poussière qui peut rester dans l'air plus longtemps et se propager sur de plus longues distances est une matière particulaire. La plupart des particules de poussière ne sont pas visibles. La plus petite taille de la poussière est constituée de particules (PM) qui ne peuvent être détectées qu'avec des outils spéciaux.

Lorsqu'elles sont inhalées, les plus grosses poussières sont généralement piégées dans le nez et la bouche. Ce type de poussière peut ensuite être facilement éliminé lors de l'expiration par le nez, de la toux ou des éternuements.

Pendant ce temps, la poussière qui est plus petite ou plus fine est en fait plus à risque de causer des dommages lorsqu'elle est inhalée. En effet, la poussière sous forme de particules ou de particules peut pénétrer dans les voies respiratoires plus profondes, telles que les bronches ou les poumons, et peut même être absorbée dans la circulation sanguine.

Un autre danger est que la poussière plus petite peut transporter des micro-organismes infectieux qui déclenchent de graves maladies pulmonaires.

Quel est le danger de la poussière pour la santé respiratoire ?

Outre la taille, le danger pour la santé lié à l'inhalation de poussière dépend également de la quantité de poussière inhalée, de la durée pendant laquelle la poussière est exposée et de la partie des voies respiratoires où la poussière est piégée.

Voici les dangers qui peuvent être causés par l'inhalation de poussière dans le système respiratoire.

1. Allergies

Généralement, de grosses poussières emprisonnées dans le nez peuvent déclencher immédiatement un réflexe de toux et d'éternuement. Cette réaction est en fait le système de défense du corps pour éliminer rapidement la poussière des voies respiratoires.

Cependant, la poussière emprisonnée dans le nez peut également déclencher une rhinite allergique (rhume des foins). La poussière stimulera une réaction excessive du système immunitaire aux substances étrangères. En conséquence, des problèmes respiratoires tels que la toux, les éternuements, la congestion nasale et l'écoulement nasal apparaissent.

De plus, la rhinite allergique peut provoquer des symptômes tels que des démangeaisons, des rougeurs et des larmoiements. Les troubles respiratoires peuvent perdurer tant que le patient est allergique aux poussières. Les réactions allergiques peuvent s'arrêter lorsque le patient évite l'exposition à la poussière ou prend des médicaments contre les allergies.

2. Irritation des voies respiratoires

Si vous respirez de grandes quantités de poussière et de façon continue, la poussière peut irriter les voies respiratoires supérieures telles que le nez et la gorge.

En plus de provoquer de la toux ou des éternuements, le danger de poussière irritante dans les voies respiratoires peut également déclencher des symptômes de maux de gorge tels que des démangeaisons, des maux de gorge et une sécheresse de la gorge.

Une exposition à long terme à la poussière peut endommager les tissus autour du nez et de la gorge. Cette condition peut augmenter la production de mucosités dans les voies respiratoires supérieures.

L'accumulation de mucosités peut bloquer les voies respiratoires, provoquant un essoufflement. Si vous avez irrité votre larynx (boîte vocale), vous pouvez également ressentir un enrouement.

3. Infections des voies respiratoires

Les particules de poussière ou les particules plus fines peuvent transporter des bactéries, des virus ou des champignons qui causent des infections respiratoires.

Certains types d'infections respiratoires peuvent provoquer un rhume ou une grippe qui attaque les voies respiratoires supérieures.

Cependant, les particules de poussière très fines peuvent également transporter certaines bactéries, virus ou champignons vers les voies respiratoires plus profondes telles que la trachée, les bronches et les poumons.

La poussière plus fine peut même protéger les micro-organismes pathogènes du système de filtration dans les voies respiratoires inférieures.

L'infection endommagera le tissu qui protège les voies respiratoires, provoquant une accumulation de mucus dans les poumons. Cette condition peut provoquer des symptômes d'essoufflement fréquent.

L'inhalation de poussières porteuses de micro-organismes responsables d'infections pulmonaires peut provoquer plusieurs maladies telles que :

  • bronchite,
  • emphysème,
  • pneumonie, et
  • maladie respiratoire obstructive chronique (MPOC).

4. Pneumoconiose

En lançant le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, des activités ou des emplois qui permettent aux travailleurs de respirer de la poussière en continu peuvent entraîner des dangers tels que la pneumoconiose.

La pneumoconiose est caractérisée par l'apparition de tissu cicatriciel ou de plaies (fibrose pulmonaire) entourant le tissu pulmonaire sain.

Les lésions tissulaires dans les poumons sont causées par l'exposition à des poussières contenant des produits chimiques nocifs tels que l'amiante, le béryllium et le cobalt.

La pneumoconiose peut entraîner une diminution de la fonction pulmonaire, rendant la respiration difficile pour les patients et présentant un risque élevé d'insuffisance respiratoire.

Si vous rencontrez souvent des problèmes respiratoires soupçonnés d'être dus à l'inhalation de poussière, consultez immédiatement un médecin pour des problèmes respiratoires. De même, lorsque l'exposition à la poussière entraîne un danger sous forme d'irritation des yeux et de la peau.

Grâce à un examen médical, le médecin peut déterminer le bon traitement en fonction de votre état.

Messages récents